Ukcs tax regime

Where a seller of a PRT field retains an obligation to pay for decommissioning costs but is no longer listed on the licence at the time these costs are incurred and so is not a participatorneither the buyer nor the seller is entitled to claim the costs as deductible for PRT.

The draft legislation contemplates that where such costs are met by the seller regardless of whether the seller has retained responsibility for decommissioning the buyer will receive tax relief for such expenditure. A consultation on the detail of the proposals is open until [24] [31] August Abonnez-vous et restez à jour avec les dernières nouvelles juridiques, informations et événements. Utilisation de témoins par Norton Rose Fulbright.

Nous utilisons des témoins pour fournir nos services en ligne. En utilisant ce site Web, vous consentez à notre utilisation de témoins, sauf si vous les avez désactivés.

Leadership éclairé Publications New reliefs for decommissioning and transferable tax history provide a boost for investment in late life assets in the North Sea. Introduction The UK has published draft legislation on the tax treatment of sales of late life assets in order to improve the availability of tax relief for decommissioning expenditure to buyers of such assets. The changes focus on two main issues How a transfer of tax history from the seller to the buyer of a late-life asset would work.

Énergie au Royaume-Uni. Londres la nuit, vue de la Station spatiale internationale. Population [ k 1 ]. Émissions de CO 2 [ k 1 ]. Mt CO 2 éq. Gaz naturel [ k 2 ]. Nucléaire [ k 3 ]. Énergie éolienne [ k 4 ]. Énergie solaire photovoltaïque [ k 5 ]. Électricité [ k 6 ]. Production d'électricité par sources [ k 7 ]. Biomasse [ 2 ]. Total fossiles. Total EnR. Biomasse-déchets [ n 6 ].

Électricité [ n 7 ]. Chaleur [ n 8 ]. Autres [ n 9 ]. Éoliennes en mer. Énergie des vaguesmarémotrices. Thermique autres [ n 11 ].

Biomasse végétale [ n 12 ]. Biomasse animale [ n 13 ]. Émissions [ c 1 ] Mt CO 2. Émissions Mt CO 2. Charbon [ c 3 ]. Pétrole [ c 4 ].

Gaz naturel [ c 5 ]. Plus de la moitié des emplois à Aberdeen sont liés à l'industrie du pétrole et du gaz. En plus du vent glacial bien commun en hiver, un vent de panique devrait souffler sur la ville. Cependant, les Aberdinois ne semblent pas avoir pris la mesure de la crise qui s'annonce. C'est peut-être parce que les licenciements n'ont pas encore pris effet.

Pour l'instant la plupart des travailleurs concernés sont encore en poste et les premiers à partir seront les personnes proches de la retraite, selon Dame Anne Begg, député d'Aberdeen sud. Ses administrés veulent se rassurer. Il y aura probablement des pertes d'emploi mais c'est comme cela que fonctionne l'industrie pétrolière ," constate, fataliste, Tony Maguire qui travaille sur une plateforme offshore.

Dans le port d'Aberdeen, où les dockers s'affairent à charger des bateaux imposants d'équipement dédié aux plateformes, c'est le même discours. Pour Robert, le superviseur des docks, qui a 29 ans d'industrie derrière lui, il s'agit juste d'une baisse passagère: "le prix va remonter comme toujours".

Un de ses trois enfants vient de commencer son apprentissage dans l'industrie mais il n'est pas inquiet. La compagnie pétrolière Norvégienne Aker Solutions, un gros employeur dans la région, va prendre livraison de nouveaux bureaux de La Grande-Bretagne choie sa production de pétrole et de gaz.

Ukcs tax regime

Un coup de pouce, d'abord motivé par un constat d'échec. Nous devons donc agir maintenant pour le long terme", a déclaré George Osborne lors d'un discours de présentation du budget annuel de l'État britannique, à la Chambre des communes.

L'impôt supplémentaire sur les bénéfices issus de la production de pétrole et de gaz est une taxe s'appliquant aux profits réalisés par une compagnie pétrolière ou gazière britannique, uniquement à partir de ses activités d'extraction ou de production, indépendamment des pertes qu'elle aurait pu subir dans d'autres activités. Pression des lobbies George Osborne a précisé que ces deux mesures de réduction fiscale, destinées à "accompagner cette industrie clé de l'Écosse et à soutenir les emplois partout en Grande-Bretagne", seraient rétroactives à compter du 1er janvier de cette année.

Oil and Gas UK, la fédération du secteur pétrolier et gazier au Royaume-Uni, avait prévenu fin février dans son rapport annuel que la production de pétrole et de gaz en mer du Nord risquait d'être divisée par deux en dix ans si de nouveaux investissements n'étaient pas réalisés. Le gouvernement britannique avait déjà annoncé fin janvier qu'il allait débloquer millions de livres millions d'euros pour soutenir l'industrie pétrolière dans le nord-est de l'Écosse, une enveloppe devant servir à aider les industriels du pétrole et du gaz à vendre leur expertise à l'étranger et promouvoir une diversification économique de la région.

L'exploitation des gisements en mer du Nord représentait quelque Cela recouvrait les emplois directement concernés par l'extraction pétrolière et gazière, mais aussi les emplois indirects générés pour les fournisseurs jusqu'à ceux de services de restauration et d'hôtellerie entourant l'activité. Mais les cours de l'or noir ont plongé depuis, passant de plus de dollars le baril à quelque 50 dollars actuellement. Le baril de Brent de la mer du Nord, qui sert de référence européenne pour le brut, a même atteint un plancher de 27,10 dollars le 20 janvier, avant de remonter quelque peu.

D'après Oil and Gas UK, quelque La directrice générale de la fédération, Deirdre Michie, a d'ailleurs souligné que le prix moyen de production d'un baril de pétrole en mer du Nord était passé de 30 dollars en à 17 dollars cette année. Nous ne pouvons sous-estimer l'impact que la chute des cours mondiaux entraîne sur l'économie britannique, ni les conséquences pour les personnes qui ont perdu leurs emplois ainsi que pour leurs familles, a-t-elle expliqué.

Nous faisons le maximum pour les soutenir, travaillons avec les autorités britanniques et écossaises pour proposer des emplois alternatifs, et coopérons aussi avec les syndicats en ces temps difficiles, a ajouté la directrice. Le secteur ne comptera plus que