Ancien regime tr equipement

Château-Gontier, Segré et Morannes ouvrent à leur tour leurs portes au roi Enla conversion du roi au catholicisme modifie la donne et provoque les premiers ralliements. Après la soumission de Boisdauphin en aoûtla plupart des villes rebelles de la généralité rentrent dans le rang En Touraine, leurs déplacements ont été contrariés par les fréquentes incursions des troupes ligueuses basées dans le Haut-Maine et le Vendômois.

Mais les rebelles ne se sont pas bornés à occuper le terrain. Au cardinal de Bourbon, proclamé roi sous le nom de Charles X par les ligueurs, il fallait sa propre administration pour affirmer sa légitimité.

Retenu prisonnier par Henri IV, il ne pouvait pas entreprendre grand chose mais le duc de Mayenne, lieutenant général du royaume, agissait en son nom. Toutefois, les administrations du chef-lieu de la généralité sont hors de portée.

La question peut sembler superflue. Tout porte à croire que Tours aurait perdu son statut de chef-lieu de généralité, peut-être au bénéfice du Mans. Expédient commode, la création de nouveaux offices rapporte de grosses sommes dans des délais relativement courts. Car les trésoriers ne sont pas les seuls à se mobiliser. On peut concevoir que face à la détermination des représentants de la ville, les membres du Conseil aient réfléchi à deux fois avant de songer à passer en force.

Selon eux, elle porterait atteinte à la ville de Tours. Or, plusieurs membres du corps de ville en étaient membres ou y avaient cellulite plantes medicinales parents proches.

Pierre Le Blanc, le maire en exercice enétait le frère de Jean Le Blanc de la Vallière, une des personnalités les plus influentes de la compagnie, et Nicolas Joubert venait de rejoindre les trois officiers précités parmi les édiles tourangeaux.

Quant à celui de maibien que vérifié au parlement et à la chambre des comptes de Paris, il semble tout simplement avoir été tenu pour nul et non avenu par le gouvernement. Néanmoins, dans tous les autres domaines, le prince se substitue à lui. Ils y. Il a toutefois pris le temps de la réflexion. Faut-il abonder dans leur sens?

Nous tâcherons en revanche de définir aussi précisément que possible les attributions des autres officiers, tant supérieurs que subalternes, ce qui nous conduira à évoquer le thème des frais et vacations que certains sont en droit de toucher pour leurs prestations de services Le trésorier de France gardescel, qui voit le jour en maia pour tâche de sceller les attaches, ordonnances et autres expéditions du bureau.

De toute évidence non. Le premier versement de 19 livres, collectées par emprunts auprès de particuliers, est intervenu en novembremais la compagnie a sans doute éprouvé la nécessité de renflouer ses caisses pour restaurer son crédit dans le public.

Les fonctions annexes attribuées à ces charges étaient purement fictives. Débutles deux plus anciens trésoriers de France en exercice se font pourvoir. Les heureux élus sont Jean Le Blanc de la Vallière, qui récupère une distinction qui avait déjà été sienne entre et Deux ans plus tard, sa charge passe à son neveu.

Les Tourangeaux ont réussi à intéresser à leur cause leurs collègues de Moulins, Bourges, Riom, Orléans et Amiens, dont Chauvin est également mandataire Face à la levée de boucliers générale, le roi accepte, par lettres patentes du 5 aoûtde réunir les qualités de président au corps des compagnies et de les réserver aux deux plus anciens titulaires en charge Un plus tard, le jeune Le Blanc est reçu en tant que simple trésorier de France.

Après moult discussion, les bureaux obtiennent une fois de plus leur réunion au corps des compagnies Les fonctions attribuées au premier président sont similaires à celles des présidents, que le roi maintient, mais la position de directeur des débats et de répartiteur prioritaire des tâches du nouveau chef de la compagnie réduit considérablement leurs pouvoirs effectifs.

Sa prééminence en fait le porte-parole du bureau sur la scène publique ou dans la correspondance officielle, privilège non négligeable. Il jouit aussi de gages plus élevés que les trésoriers de France 3 livres et a droit à trois minots de franc-salé, contre deux pour un simple officier. Au sein du bureau des finances de Tours, le sens des relations humaines de Rocher, issu du milieu marchand, semble lui avoir rapidement gagné les suffrages de ses collègues.

Pour défendre en justice les intérêts du souverain, un procureur et un avocat du roi sont établis. Le premier office est acquis par un magistrat expérimenté, le lieutenant criminel au bailliage et siège présidial de Tours et ancien maire de la ville Jean Rogier. Les deux charges sont immédiatement achetées par Claude Sain et Claude Rogier.

Enles offices sont vendus séparément par les héritiers de Martin Sain. En outre, en tant que gardien de la législation, il se prononce sur la légalité des requêtes présentées à la compagnie. Enils décident de la mettre en vente On ignore si, durant ce laps de temps, il exerce réellement ses prérogatives Concernant la faculté de prononcer des plaidoiries, on sait que, depuis le début du XVII e siècle, elle est reconnue indistinctement aux uns et aux autres Tout indique que les deux officiers se répartissent les tâches de manière à éviter les interférences.

Quant au procureur du roi Dominique Ducasse, il vit retiré sur ses terres à Veigné et ne possède même pas de pied-à-terre à Tours. De tous les officiers du bureau des finances, le greffier est sans doute celui qui a le plus de contacts avec le public. Il est aussi le conservateur attitré des papiers de la compagnie. Transcription des édits et lettres patentes relatives aux aliénations du domaine et aux rachats des portions aliénées.

En 5les registres sont séparés en deux parties, une première consacrée aux ordonnances en matière de finances et de domaine presque toutes de nature contentieuseune deuxième pour tout ce qui touche à la voirie — permissions et alignements, surtout. En revanche, nulle trace de registres des types 1, 5 et 8, ce qui, bien entendu, ne permet pas de conclure à leur inexistence. Conséquence de cette absence de méthode, des pièces parfois importantes se perdent régulièrement.

Les prestations du greffier, contrairement à celles des trésoriers de France et des gens du roi, ne sont pas gratuites. Un second, plus complet, est arrêté en Par ailleurs, entre etle roi a vendu un nombre considérable de droits de nature domaniale, dont certains — taxes de contrôle, notamment — ont été attribués aux greffiers des bureaux moyennant espèces sonnantes et trébuchantes Toutefois, ses appréhensions sont en partie confirmées par un arrêt du Conseil princier dequi ordonne au greffier du bureau des finances de compter dorénavant chaque année du produit du droit de 40 sols par rôle pour la vérification des aveux, dont une moitié reviendra à Monsieur pour payer les appointements des feudistes employés à la révision générale des aveux et dénombrements fournis pour les deux provinces Ces profits servent en partie à rémunérer les commis employés par les greffiers, qui à eux seuls ne peuvent abattre la totalité du travail.

La plupart du temps sinon systématiquementils perçoivent le quart de la somme encaissée. En outre, estiment les avocats Barbet et Saullay. Tous trois sont des jeunes gens en début de carrière Michel-Martin Belain, embauché par Brousse de Gersigny après avoir été huissier de la compagnie de à et Michel-Joseph Petit, commis greffier en en même temps que premier huissier du bureau A une date indéterminée antérieure àun office alternatif voit le jour Entre-temps, par édit de décembreles deux offices ont été supprimés, mais rapidement rétablis par celui de janvier Probablement Desjardins exerce-t-il ses fonctions pendant ce laps de temps en qualité de commis des trésoriers de France, sans toucher de gages, jouissant uniquement des profits du greffe.

EnCharles Gillet cède à son frère. Celle de Tours est achetée par un dénommé Pierre Chauvin, peut-être déjà en possession du greffe alternatif. Bon connaisseur des réalités locales, il savait que les greffes du bureau des finances de Tours pouvaient rapporter gros. Toutefois, la transaction ne se fait pas, la dame ayant des exigences trop élevées.

Les greffiers de cette époque exercent en qualité de fermier. A la fin du siècle, il est encore dans la famille. Pour cela, les cinq baux que nous avons eu la chance de retrouver apportent des renseignements substantiels. Elle est renforcée bye bye cellulite bewertung le phénomène de réduction de la durée des baux mis en évidence dans notre tableau.

Par exemple, la diminution des ventes de charges fait que les nouveaux officiers se présentent en moins grand nombre au bureau des finances pour y faire enregistrer leurs provisions. De ce point de vue, la dernière décennie du siècle est incontestablement une mauvaise période. Les bailleurs veillent à introduire dans les baux des clauses conservatoires destinées à garantir leur revenu. Malgré ce luxe de précautions, des litiges éclatent parfois entre propriétaires et fermiers.

Malheureusement, les traités, généralement passés sous seing privé, nous échappent Il révèle que seul Graslin occupera la fonction de greffier, du moins en Lorsque la conjoncture est au beau fixe, le produit du greffe peut atteindre des niveaux intéressants. Enune fois les dépenses réglées et les profits partagés avec son associé sans doute Louis Graslinil reste à Pierre Bardeau la coquette somme de livres 12 sols Enils ont recours à des arbitres pour régler leur différend Entre etle duo Bardeau-Graslin semble lui aussi travailler pour le compte des uns et des autres.

Enils en achètent les deux tiers au gendre de la fille de Louise Le Cocq et aux héritiers de René Le Cocq, opération qui leur coûte 5 livres Le décès de cet officier intervient en La transaction est réalisée moyennant 16 livres 8 par greffeplus de pot-de-vin. Enpour acquérir les deux premiers tiers du greffe ancien, Graslin et Dorion ont emprunté 5 livres aux trésoriers de France Jacques Le Gaigneur et Henri Paris Quant à Dorion et Delonne, ils déclarent que sur les 12 livres versées comptant aux vendeurs des greffes alternatif et triennal, 3 ont été fournies à titre de prêt par le trésorier de France François Girault.

La durée des conventions semble toujours être de trois ans, ce qui correspond à trois exercices individuels. A priori, ces accords ne prennent pas en compte les gages et augmentations de gages Franquelin prend alors la qualité de greffier ancien et mitriennal, Leblanc celle de greffier alternatif et mitriennal.

En janvierson collègue, que la lassitude commence à gagner mais qui hésite encore à vendre, lui afferme les exercices des deux années impaires à venir et moyennant 2 livres Quelques semaines plus tard, il accepte de lui céder son office, dont il exige 24 livres.

Franquelin accepte dans un premier temps, mais recule lorsque Leblanc lui propose. Furieux, Franquelin dénonce la transaction, expliquant. En vain.

Ence dernier abandonne son office de greffier au profit de celui, bien plus prestigieux, de trésorier de France. Plus que jamais, il en constitue la plaque tournante. Le long conflit entre Brousse de Gersigny et les membres de la compagnie entre et la mort du greffier, enoffre une parfaite illustration de cet état de fait.

Sur le plan protocolaire, il est aux huissiers ce que le président est aux trésoriers de France. Au milieu du XVII e siècle, les agents de contrainte travaillant pour le compte de la compagnie sont donc au nombre de huit. Au mois de juin suivant, il le revend à Pierre Renazé, premier huissier en titre, tout en restant pourvu Enle commissaire de police François Viau de la Rabellerie acquiert les deux chargesmais se débarrasse rapidement de celle de concierge-buvetier, cédée à un individu de modeste extraction installé depuis peu à Tours Aucun indice, hélas, sur le montant des poursuites et la date à laquelle elles ont été effectuées.

Par voie de conséquence, ils sont obligés de leur verser. En raison de ses contraintes, le métier nécessitait une bonne condition physique. La plupart du temps, les administrateurs et communautés de la généralité amenés à entretenir des contacts plus ou moins réguliers avec le bureau des finances y ont un procureur attitré.

Les comptables des tailles et des octrois adoptent la même attitude. Celui-ci prend aussitôt la plume pour en informer son représentant Jean-Nicolas Godin de la Hullière. Pour Lusseau, on peut parler de résultats corrects, sans plus. Par contre, Maridois ne semble pas des plus actifs. Dans le même registre, les agents de contrainte de la compagnie suscitent à plusieurs reprises le courroux de leurs supérieurs pour leur absentéisme Ce ne sont pas les seules créations auxquelles ces souverains ont procédé.

En effet, au XVII e siècle, le véritable receveur-payeur des sommes allouées aux trésoriers de France et aux représentants du parquet dans les états du roi est le greffier du bureau des finances, qui fait également la recette de ses propres gages et augmentations de gages, comme le démontre une transaction de entre les héritiers de Barthélemy Duval et Claude Compain Dans ce cas également, la recette et le paiement des épices sont à la charge du greffier du bureau des finances seul.

Dans les dernières années de son règne, trois nouvelles charges subalternes voient le jour, toutes plus inutiles les unes que les autres. Celle de contrôleur ancien, alternatif et triennal du receveur des amendes et aumônes est mise sur le marché en juillet Finles charges sont dissociées. Le titulaire est censé tenir un registre de recette et dépense de toutes les sommes payées au receveur des épices et amendes. Comme la précédente, la charge est supprimée en août Encertains cahiers de doléances contiennent encore des plaintes sur le coût fiscal excessif des administrations royales et demandent de nouvelles réductions de personnel.

Outre la question élémentaire de savoir dans quel bâtiment siégeait le bureau des finances de Tours, il faut aussi considérer les conditions de travail du personnel. Une juridiction ne peut fonctionner dans de bonnes conditions sans espace suffisant, en particulier pour le rangement de ses archives, et sans un confort minimum, sur le plan calorifique notamment.

Il fallut donc louer un local. Auparavant que lesd. A la lecture de cet acte, rien ne permet de préciser quel bâtiment abritait le bureau des finances soixante ans plus tôt. Par la suite, ses propriétaires le délaissèrent. Enles augustins le prirent à bail et le sous-louèrent aux trésoriers de France Du côté du jardin, enfin.

Enfinalement, les augustins, acculés par leurs créanciers à la vente par licitation de leurs biens immobiliers, se débarrassent de la Massetière, ce qui va débloquer la situation. On ne le sait. En can you get botox if you have a head cold de ces travaux supplémentaires, le séjour des officiers chez leur propriétaire se prolonge.

Pourtant, à cette date, le rez-de-chaussée est terminé depuis cure amaigrissement 31 octobre mois aux dires de la veuve Orceauseuls quelques ouvrages de détail restant à achever.

Le litige est tranché en par un arrêt du Conseil en faveur de Louise Moisantqui obtient le versement de livres pour la location des deux bâtiments Au cours du premier semestre Hôtel de la Massetière vers C. Maison rue de la Guerche D. Logis canonial du cloître Saint-Martin 1, Hôtel de ville 2. Bailliage et siège présidial 3. Hôtel de la Monnaie 4. Intendance 5. Juridiction consulaire 6. Grenier à sel. La doit-on aux officiers du bureau des finances ou aux chanoines de Saint-Martin? Impossible de répondre avec certitude.

Si les chanoines ont bien proposé à la compagnie de. La compagnie réside plusieurs années rue de la Guerche, car les travaux de construction du nouveau bureau des finances sont retardés par des problèmes administratifs Le corps de logis, à droite en entrant, mesure environ 22 mètres sur 8,50 mètres et comporte deux étages. Le petit escalier de bois visible sur le plan sert à accéder au second étage, composé de deux mansardes et de deux greniers.

Le sous-sol, enfin, consiste en une cave voûtée et deux caveaux. En somme, un local bien adapté aux activités des trésoriers de France au XVIII e siècle, qui font de plus en plus la part belle au travail de bureau.

Les enchères sont remportées par Michel-Louis Bergey, administrateur du Département, moyennant 12 livres Le silence des sources interdit de se prononcer. Ce dispositif fonctionne quelques années sans pleinement donner satisfaction, les débets atteignant rarement les livres nécessaires. Enil passe à livres bail de la veuve Orceaupuis à livres de à Il faut attendre pour que le pouvoir royal consente enfin à prendre en compte le mouvement de hausse des prix et des loyers.

Le bail des trésoriers passant cette année-là à livres, le contrôle général des finances accepte de prendre en charge la différence entre cette somme et la subvention initiale. Dans le premier registre conservéson montant est de livres. Cette année-là, les trésoriers de France passent un accord avec François Duboys, un artisan flamand de renomqui. En décembrele local renferme un autre portrait de Monsieur, prêté à la compagnie appareil luminotherapie anti rides japonais le trésorier de France Alexandre-Pierre Petiteau Tous les ans, il lui font subir une révision.

Les comptes font épisodiquement allusion à des ouvrages de menuiserie, de serrurerie ou encore de maçonnerie, en particulier lorsque les officiers emménagent dans un nouveau local. Il faut attendre pour voir le premier huissier emménager dans le local de la compagnie. Quant aux deniers non dépensés, la compagnie les abandonne au premier huissier à titre de gratification.

De àles comptes ne font plus état de cette indemnité, ce qui ne signifie pas que les officiers ne se chauffent plus. Aprèsla somme réapparaît dans les comptes, remise au concierge-buvetier, qui prend la place du premier huissier en la fonction de concierge. Aprèsces petits cadeaux ne sont plus mentionnés. Un tel déclassement social ne serait guère surprenant, étant donné le faible attrait de la charge de concierge-buvetier, dont les fonctions se limitent à du gardiennage.

Le souverain botté et armé fait place au prince sédentaire et gestionnaire, évolution dont Michel Antoine a bien souligné les multiples aspects Pour ce qui nous intéresse ici. Un local adapté à cette mutation est donc nécessaire. A cause de vieilles lois féodales, un espace public était menacé de redevenir partiellement privé.

Pour les trésoriers de France, un tel partage était exclu. Peut-on la mesurer? Comment évolue-t-elle avec le temps? Ces deux interrogations sont fondamentales. Nous nous essaierons à cet exercice. Les visites aux édifices et infrastructures publics ou domaniaux en mauvais base regime hypocalorique femme pour dresser procès-verbal des réparations à effectuer.

Or, un nombre indéterminé de sentences, mises au point en dehors de ces séances, ne figurent dans aucun registre. Simplement rédigée sur une feuille de papier timbré, elle est annexée au procès-verbal du trésorier Le sous-enregistrement est-il plus important dans la seconde moitié du XVIII e siècle que dans la première?

Les trésoriers de France détiennent par délégation du souverain une part de son pouvoir exécutif. Lorsque la compagnie est confrontée à une cause complexe, qui nécessite un long examen des pièces justificatives présentées par les parties en conflit, elle désigne un rapporteur, chargé de présenter un compte-rendu à ses collègues le jour du jugement définitif. De toute évidence, les usages ont profondément changé au cours du règne de Louis XIV.

Au XVII e siècle, cette besogne est la plupart du temps confié à un seul officier. Un même individu peut vérifier plusieurs années de suite les comptes de la même élection, mais jamais sur une période longue quatre ou cinq ans maximum. Il faut donc encore patienter Au siècle suivant, de tels problèmes ne se produisent plus. Sitôt son exercice achevé, le comptable fait remettre ses états au vrai au bureau des finances, où ils sont contrôlés immédiatement.

Enon tombe à 26, ce qui paraît assez proche de la norme 20 enregistrements en21 en Par ailleurs, il est nécessaire de donner de plus amples précisions sur la nature de ces sentences.

Les dépouiller dépassait largement nos capacités. Parfois même, personne ne venait siéger. Les historiens contemporains ont allègrement emboîté le pas de ces auteurs.

La plupart des officiers qui le composent, remarquent les trois auteurs précités, habitent à Paris, où certains occupent de hautes fonctions auxquelles ils accordent la priorité. Valérie Brousselle-Basques note que cinq trésoriers de France de Montauban ont occupé des fonctions de premier commis ou de commis dans un ministère.

Ancien regime tr equipement

De son côté, Armelle Dozy en a repéré une demi-douzaine à Caen Bien entendu, les officiers installés dans la capitale ne font ordinairement pas le service, mais ne contribuent-ils pas à leur manière au bon fonctionnement de la compagnie à laquelle ils sont affiliés? Elle est remise en cause par une autre déclaration de qui ordonne à nouveau la résidence continue, mais devant le tollé suscité par la mesure, le gouvernement consent à revenir au système antérieur par un arrêt du 31 octobre En fait, depuis toujours, les personnes dont le roi utilisait les services à un titre ou à un autre bénéficiaient de passe-droit.

Ses coll è gues sont-ils aussi scrupuleux que lui? Au sein de la compagnie, la part des r é sidents tourangeaux oscille entre un peu moins des deux tiers 13 sur 23 en et plus des trois quarts 19 sur 24 en et La liste comprend toujours au moins deux officiers domicili é s dans une ville de la g é n é ralit é autre que le chef-lieu. Ceux qui vivent hors des limites de la circonscription sont plus rares, mais on en rel è ve toujours au moins un. Eneton peut m ê me en d é nombrer cinq, soit un cinqui è me du corpus.

Notre sondage porte sur une tranche chronologique de dix ansune durée largement suffisante pour dégager des résultats fiables. Celle du 15 octobre laisse perplexe, car seulement deux officiers y participent, Louis Mothereau et Pierre-Martin Coste de Grandmaison. Les trois quarts du temps, les débats réunissent de cinq à onze officiers. Si cela est vrai, on ne peut absolument pas en dire autant concernant Tours.

Au cours de la période qui précède sa démission, enAndré-François Quantin fait preuve de constance en apparaissant au bureau de 46 à 57 fois par an. Jacques-Julien Royer, qui meurt ense déplace 41 et 59 fois en et Là encore, le personnage semble désintéressé.

Cela dit, un sondage de deux ans ne suffit pas pour dresser son profil. Par contre, on ne le voit que 37 fois enà peine plus que le nécessaire pour avoir droit aux épices, et il ne se manifeste pas en et On ne peut en citer aucun pour la périodeà part peut-être Sestier pour un temps très court. Par contre, sous Louis XIV, les Angevins Gaspard Varice et Louis Butin ont demeuré de nombreuses années à Tours où ils ont même convolé, avant de retourner finir leurs jours dans leur ville natale une fois leur charge résignée.

Le cas échéant, les trésoriers de France peuvent même aider un nouveau collègue à trouver une maison. François Boys de Talcy, de son côté, vit au chef-lieu de la généralité. On peut connaître les noms et le nombre de ces derniers pour la période grâce aux livres de comptes de la compagnie Prenons le cas de Jacques-François Gasnier.

Dans les années 70, il travaille régulièrement pour la police et le présidial de Tours. Renouveau et apogée. Notices personnelles et généalogies, Paris,t.

La bourgeoisie financière au début du seizième siècle, Paris, Plus vraisemblablement, le fils fut associé un temps au père avant de se tourner définitivement vers la carrière militaire il fut tué en au siège de Thionville.

Sur Philibert Babou, cf. On dénombre constitutions de rente, qui portent les signatures de Jean Le Blanc de la Vallière parfois suppléé par Guillaume Mesnager et de Marc de Fortia. Fayet ne semble pas avoir participé aux opérations de vente.

Guillaume Mesnager avait pour grand-père Guillaume, maire enet pour père Charles, maire de à Indre-et-Loire, Paris,p. Chevalier, Tours,p. Sarthe, Paris,p. Thèse de 3 e cycle dact. Bellée, V. Duchemin et J. Dunoyer de Segonzac, Le Mans-Paris,t.

Le cahier de Boëssé-le-Sec reprend les mêmes arguments t. Le Moy, Angers,t. Il faut cependant se méfier de la précision de ces chiffres. Sur la notion de ville, spécialement dans les pays de la Loire moyenne, cf.

Actes du colloque deParis,p. Marchands, artisans, ouvriers dans une ville textile, Laval,p. Histoire de SaumurToulouse,p. Sur Chinon, cf.

Tours, Structures agraires et économie rurale. Rennes,p. Essai de démographie et de psychologie historiques, rééd. LEVY André dir. Ainsi, il a tout loisir pour les remettre ou faire remettre sitôt rédigés aux gens du roi les jours ouvrables.

Le manque de disponibilité des voyers particuliers est également stigmatisé. Les pouvoirs des subdélégués des trésoriers de France et de leurs assistants sont immédiatement révoqués.

La quatrième réactualise un règlement ancienqui va néanmoins servir de base au nouveau système. Excédé et mis au pied du mur, il démissionne de son office quelques semaines plus tard.

Par chance, un important lot de documents originaux a été conservé dans des liasses de lettres et de procédures relatives à la voirie Chaque acte se présente comme une ordonnance sur requête de Joseph Rondouin, le seul des deux voyers particuliers à nommer des commis dans les premiers temps, désintérêt de Baudron pour sa charge oblige On ne saurait le jurer, mais cela paraît probable.

La fonction échoit dans un premier temps à Joseph Rondouin juniorfils du voyer particulier, puis à Claude-Joseph Petit-Laperrée Il peut en outre faire office de facteur, en collectant au cours de ses tournées les procès-verbaux et les demandes de travaux déposées par les particuliers.

En les maintenant en place, les trésoriers de France auraient conservé sous une autre forme le système de la subdélégation, qui avait déçu leurs espérances et celles de la population. Or, ils tiennent dorénavant à faire appliquer sans laxisme les règles de la voirie.

Pour cela, ils doivent pouvoir compter sur des agents dévoués et actifs. Ils sont quinze à exercer le métier de marchand, parmi lesquels on relève un marchand de draps et un marchand cabaretier. Derrière, on trouve six notaires royaux, cinq huissiers et procureurs, trois officiers seigneuriaux, deux avocats, deux praticiens, un maître chirurgien et un commis receveur des consignations.

Pour en savoir plus, il faut se référer aux procès-verbaux expédiés au bureau des finances. Par bonheur, on en trouve de nombreux exemplaires dans les archives de la compagnie. Or, certains voyers font de longs trajets et touchent par conséquent des frais de transports élevés. Louis Thinault, agent du bureau des finances à Richelieu, perçoit 5 livres pour un seul procès-verbal en janvier 8 Le commis voyer tient un registre sur lequel il note toutes les demandes qui lui sont adressées, que la compagnie peut exiger à tout moment pour vérifier la régularité de ses activités Un peu partout en Touraine et en Anjou, un agent du bureau des finances est là pour faire respecter les règles régissant la grande et la petite voirie.

On assiste à un changement de rythme brutal à compter de On constate une baisse de régime dans les deux années suivantes, mais elle est peu prononcée. Enles actes se répartissent de façon presque équivalente entre Tours 99la province de Touraine 90 et le reste de la généralité 92 Celles établies par leurs représentants locaux, consignées dans des registres particuliers, nous botox efectos colaterales. Cela revient à dire que même dans la ville où ils siégeaient, les officiers ne faisaient pas appliquer avec une extrême rigueur les règles de la petite voirie avant En Anjou, les commis voyers les plus actifs sont ceux des élections de La Flèche 43 permissionsSaumur 31 et Angers De fait, dans la ville où ils siègent, ils sont les seuls à délivrer les alignements Cela dit, aucun élément probant ne vient étayer cette théorie.

La Touraine, de son côté, est représentée 10 fois, ce qui semble faible. Par contre, les trois sentences relatives à des infractions commises dans le Maine reflètent surtout la très faible influence de la compagnie dans cette quoi manger apres regime soupe au choux vert, pour des raisons qui ont déjà été évoquées En dehors des acteurs et des lieux, le contenu des sentences est à peu près invariable.

Trois commis ont écrit deux fois en deux ans, huit autres à une reprise seulement. La plupart des lettres de Pinson entrent dans cette catégorie. Il demande régulièrement à ses commis, auxquels il transmet les ordres de la compagnie, de lui rendre compte de leurs travaux Géré de la Mothe est un autre habitué des comptes rendus, mais son style diffère au sens où il va plus directement au fait. Géré de la Mothe est coutumier du fait.

En juinpar exemple, il soutient la requête du comte de Choiseul qui réclame la réparation de la route entre La Flèche et Saint-Germain, à proximité de Durtal Le meilleur exemple est antérieur de quelques années à la période étudiée statistiquement. Savalette de Magnanville préfère passer par le canal de son secrétaire Delafontaine, auteur de trois missives. Cela explique le rôle discret mais effectif que les officiers seront amenés à jouer dans la seconde moitié du siècle dans la restructuration des centres urbains de la généralité On ne dénombre pas moins de onze lettres de curés de campagne en etdont quatre de celui du Buret élection de La Flèche.

Partout, les paysans ont coutume de faire pourrir des végétaux devant chez eux pour en tirer du fumier. La plupart du temps, le correspondant se borne à exposer, sur un ton respectueux, en quoi le procès-verbal lui paraît contestable. Si Monsieur [a] la charité pour moi de vouloir bien en dire quelque chose aud.

Sa ligne de défense est faible. Selon lui, il existe des chemins en plus mauvais état que celui que Pinson veut faire réparer. Rondouin, par exemple, verrait à Loches des périls imminents partout Paradoxalement, ce genre de lettre prouve le succès de la réforme de Il ne perçoit semble-t-il aucune rémunération pour cela, mais on ne saurait le prétendre totalement désintéressé. Or, cet homme était le représentant de Savalette de Magnanville à Montreuil-Bellay Intéressés ou non, permanents ou occasionnels, les informateurs des trésoriers de France sont légion.

Par ordonnance du 27 avrilSavalette de Magnanville décide en effet de. Autre dissemblance de taille, la fonction ne suscite que fort peu de vocations. Les asséeurs-collecteurs se laissent souvent aller à les surimposer à la taille. Enle receveur général des finances Harvoin est dithyrambique au sujet des grands chemins qui traversent les trois provinces.

Dans les autres catégories, sur 59 axes à construire ou à remettre en état, seulement 19 sont achevés trois ans avant la Révolution. La seule administration habilitée à délivrer les permissions de bâtir et à poursuivre les personnes qui contreviennent aux règles de la voirie est le bureau des finances. La décision de remplit les officiers de fierté. Un arrêt du 27 mai fixe à 30 pieds la largeur des rues situées sur la traverse mancelle de la route de Paris à Nantes, ce qui nécessite de les redessiner.

Ils se prononcent contre la réduction. Certes, entre le discours et la réalité, il existe un décalage qui peut être important, mais les autorités semblent avoir voulu faire ici un exemple. Les choses changent à la fin des années Par arrêt du Conseil du 27 septembrela largeur des artères est fixée à 21 pieds, conformément aux recommandations du technicien et des officiers.

La décision implique la destruction de certains édifices, dont beaucoup sont très vétustés. On sait que les trésoriers de France ont de leur propre initiative entamé des procédures en vue de la réfection du pavage dans les traverses de Château-du-LoirChâteau-Gontier versDurtal et Angers Il lui est arrivé de faire usage de ses compétences juridictionnelles, que le roi ne lui a pas ôtées enpar exemple endate à laquelle elle édicté une ordonnance de police au sujet des grands chemins royaux.

Sont chargés de la faire exécuter les subdélégués, les ingénieurs et les inspecteurs des ponts et chaussées Assignés au bureau des finances, ils ne daignent pas y comparaître et interjettent appel de la condamnation qui leur est infligée au parlement de Paris. Les officiers décrètent aussitôt la saisie des fruits et revenus de leurs fiefs et seigneuries, puis le bail judiciaire au plus offrant des effets confisqués.

Les sommes, annoncent-ils, seront employées à la réparation des ouvrages Enle duc de Chevreuse est pareillement condamné à faire rétablir le pont de Langeais Parfois, le seigneur parvient à se soustraire aux poursuites en faisant valoir regime sans residus nutella bande le droit est tombé en désuétude depuis un temps immémorial.

On se doute que toutes les initiatives du bureau des finances en ce domaine sont chaudement approuvées par la population. En fait, il désire surtout améliorer la gestion de son domaine, que ses prédécesseurs ont mal exploité.

Avant de prendre une décision, les trésoriers de France entendent néanmoins consulter la population. Cette affaire démontre que les trésoriers de France ne placent pas la solidarité seigneuriale — tous les membres de la compagnie ou presque détiennent des fiefs — avant le bien public. Alors que dans le premier cas ils se montrent partisans des innovations les plus poussées, dans le second, leur mission les conduit à lutter pour le maintien des situations acquises.

La notion regroupe des préoccupations à la fois pratiques, esthétiques et politiques au sens large Que faut-il entendre par là? Assurément rien de révolutionnaire. Naturellement, le corps de ville décide à nouveau de former opposition à la sentence, mais en vain. Il faut attendre coïncidence? La leçon semble avoir été entendue, puisque les deux opérations ultérieures de remise en état des chaussées mancelles que nous connaissons sont mises sur pied par les trésoriers de France, en et en 3 Philippe-Jean-Baptiste Mignon.

Par la même occasion, ils rappellent la nécessité de solliciter une permission du bureau des finances avant la pose de toute installation Ces lattes se détachent successivement et tombent par lambeaux sur les passans.

On ignore si la compagnie a émis pour Angers des règlements proches de ceux qui visent Tours et Le Mans, mais cela serait dans la logique des choses. Sur les Manceaux, faute de sources, il est difficile de se prononcer. Le fait que la compagnie se sente obligée de renouveler les ordonnances relatives à la suppression des objets saillants et à la réforme des gouttières en eten y apportant des précisions, prouve que les Tourangeaux ont eu du mal à accepter des changements aussi radicaux Cependant, passé le début des années 70, tout porte à croire que les règles sont de mieux en mieux appliquées.

Enle voyer particulier Antoine Derivière dresse un procès-verbal contre les fabriciers et habitants de la paroisse Saint-Symphorien dans lequel il leur reproche de ne pas avoir fait changer les quatre vieilles gouttières de leur église, alors que presque tous les Tourangeaux ont adopté le nouveau modèle préconisé par le bureau des finances Réclame-t-on un témoignage plus objectif?

Plus précis encore est le témoignage du diariste tourangeau Mathieu Voisin. Dans son journal, qui couvre la périodeil évoque les trésoriers de France à quatre reprises, toujours à propos de la restructuration du tissu urbain.

Ce témoignage tend à démontrer que les premières sentences rendues à ce sujet sont quasiment passées inaperçues et que, lorsque les officiers ont décidé de les renouveler, ils ont sagement tâché de leur donner un large écho dans le public, un objectif qui semble avoir été atteint.

Au chef-lieu de la généralité, leurs efforts sont couronnés de succès au bout de quelques années. La mesure pose problème, au sens où les axes appartenant à la catégorie suscitée de largeur inférieure à 20 pieds sont légion. Que les trésoriers de France osent aller aussi loin prouve à quel point ils se sentent le vent en poupe. Reste à savoir si les officiers sont parvenus à leurs fins. Nous réservons la réponse à cette question aux pages qui suivent. De leur côté, les habitants de Joué fustigent.

Comment faire la part entre les calomnies propagées par des administrés revanchards ou mal intentionnés et les malversations réelles? En effet, le voyer démissionnaire ajoute que le lieutenant général de police. Enle trésorier de France Antoine-Guillaume Sestier, qui réside à Doué-la-Fontaine, effectue une enquête minutieuse sur ses agissements. Les officiers décident donc de lui retirer sa commission.

Nous avons évoqué plus haut les accusations des Lochois à rencontre de Joseph Rondouin. En conséquence, tous les agents du bureau des finances sont condamnés à y rapporter leurs registres pour une vérification générale Comment expliquer leur multiplication par rapport à la période antérieure à ? La réponse est sans doute à chercher dans le profil social des voyers. La compagnie les recrute parmi les petits officiers et commerçants, qui appartiennent ghs rides 2019 la strate inférieure de la sanior pars, dont les assises économiques sont encore fragiles.

Les cas de commis totalement incompétents semblent néanmoins rares. Dans les annéesles autorités locales acceptent de moins en moins les interventions des voyers du bureau des finances. A leur place, ils désignent comme leurs collègues de Châlons des ingénieurs qualifiés, dont les décisions sont peu susceptibles de prêter le flanc à la critique.

Les premiers peuvent suggérer aux seconds une campagne de travaux, mais celle-ci doit de toute façon être approuvée par la compagnie. La meilleure solution, selon lui, consiste à y faire travailler les habitants de Ballée au titre de la corvée, le chemin leur étant absolument nécessaire sur le plan économique.

Ces propositions sont agréées par Trudaine, qui les trouve très sages Par conséquent, il serait plus juste que les citadins de Tours et du Mans, entre autres, contribuent aux frais de remise en état de la rue. En termes de rayonnement, ils sortent affaiblis de cette période.

Creme anti rides 5 euros ancien

De plus en plus, le gouvernement et ses représentants rejettent la méthode du bail au rabais et celle qui consiste à faire travailler les propriétaires pour privilégier des solutions plus souples et moins coûteuses. Son impact est cependant important, car elle ouvre le champ à de futures querelles. Le 22 juinune ordonnance lui ordonne de régler au voyer 77 livres 18 sols pour le salaire des ouvriers embauchés à cet effet.

Trois semaines plus tard, la décision du parlement de Paris tombe à son tour, infirmant les jugements prononcés contre Pommier. Pourquoi la cour est-elle sortie de la légalité? Non seulement les condamnations prononcées contre Pommier en sont confirmées, mais celui-ci doit également régler les frais du procès En août, les trésoriers de France ordonnent une nouvelle fois la démolition du mur.

Le conflit entre les deux juridictions entre pour la première fois dans une phase de confrontation directe, car Desloges porte plainte au Conseil au nom du bureau des finances. En matière de voirie, plaide-t-il, il faut distinguer direction et contentieux.

En effet, il y comparaît en qualité de défendeur contre un demandeur. Dans tout le royaume, les parlements reçoivent les appels que les particuliers leur soumettent, même les plus contestables.

En outre, les compagnies parviennent généralement sans trop de difficultés à faire casser par le Conseil les arrêts obtenus en parlement Dans le reste du royaume, y compris dans les ressorts des parlements de province, la guerre larvée continue également de plus belle. Ils sont informés des actions de la compagnie bordelaise par le procureur du roi Comarrieu, qui expédie des mémoires dans tout le royaume.

Si les trésoriers de France bordelais ne parviennent pas à maintenir leurs prérogatives en matière de confection du terrier, ils remportent fin un succès notable sur la question des appels Chauvelin, qui désire avoir une connaissance parfaite de la situation des trésoriers de France, réclame de multiples éclaircissements sur leur nombre, leur statut ou encore leurs gages.

Le 10 févrierun premier arrêt du Conseil annonce la formation de la commission Pour ramener le calme, Louis XV consent à renoncer à la plupart des réformes, ce qui entraîne la démission du contrôleur général des finances. Ragaillardis par ces succès, les parlements sentent que les conditions sont favorables à une reprise des discussions sur leurs différends avec les bureaux des finances. Cette fois, ce sont les trésoriers de France qui freinent des quatre fers.

En outre, il ordonne aux membres de la compagnie de remettre leurs pièces et mémoires au maître des requêtes Lenoir, en attendant que le Conseil se prononce sur le contentieux entre bureaux des finances et parlements Enle comité chargé de décider du sort des compagnies renaît de ses cendres, sous la présidence de Lenoirmais là encore les débats ne débouchent sur rien de tangible.

Les points de convergence entre ce conflit et celui qui oppose les compagnies aux chambres des comptes sautent aux yeux.

Ce bureau prétend cependant avoir le droit de jugement souverain en fait de voirie. Elle se présente au milieu des aimées La période est favorable à la contestation, les pouvoirs publics ayant récemment invité les officiers, sur la défensive, à modifier dry brushing technique for cellulite devis défectueux ou trop ambitieux.

Enles maire et échevins, soutenus par la sénéchaussée, critiquent le devis du voyer relatif à la remise en état des pavages de la ville. Elle ne sera finalement jamais prononcée Dans les premières décennies du XVIII e siècle, elle finit en de nombreux lieux par être revendue à un titulaire unique.

La réponse des trésoriers de France de Rouen en apporte une preuve supplémentaire. Selon eux, le procédé du lieutenant de police de Château-du-Loir est irrégulier. Il subit une première fois le sermon de la compagnie en pour avoir mis en demeure une dame de rétablir le pavé devant sa porte. Le conflit qui éclate en est autrement plus violent. Sa demande reçoit le soutien intéressé du corps de ville, qui invoque.

Dans le récit des faits, on a vu que le sieur Barré La compagnie et les officiers de police avaient déjà eu un différend sans conséquence en au sujet de la Petite Boucherie, une halle servant de boucherie dans la rue de la Boule Peinte, qui devait être abattue selon les trésoriers de France en raison de son mauvais état, une analyse que le procureur du roi du présidial ne partageait pas. A cette occasion, il avait prétendu, chose nouvelle, que la police était en droit de prendre connaissance de ce genre de matière concurremment avec le bureau des finances Début Au bout de cinq années de procédures, le parlement de Paris rend un arrêt qui maintient Charles, duc de La Trémoïlle.

Après tout, la généralité était encore bien assez grande. La lettre de M. En effet, la compagnie y a installé en un commis voyer sans que la mesure suscite la moindre protestation Le bureau des finances avait un représentant permanent en cette ville depuis au moins un siècle Toutefois, la voirie semble y avoir été exercée concurremment avec les officiers du bailliage, comme en atteste une de leurs ordonnances du 16 maienjoignant aux habitants de la ville de rétablir le pavé en mauvais état devant chez eux On connaît la réponse de deux compagnies, Alençon et Lyon Tours est donc loin de constituer un cas exceptionnel.

Sur le réquisitoire du procureur fiscal, ils rendent le 2 décembre une ordonnance de police relative au nettoyage des rues et aux objets susceptibles de les encombrer, en particulier les tas de fumier De plus en plus, les justices seigneuriales se déchaînent contre les voyers. Par ailleurs, plusieurs arrêts du Conseil, entre autres celui de contre les trésoriers de France de Toursont interdit aux bureaux des finances de nommer des voyers.

Le 11 avrilles conseillers du prince entendent lecture de leur mémoire. Ils commencent leur délibération par affirmer que le prince occupe le sommet de la hiérarchie des seigneurs hauts justiciers en dessous du souverain, tout de même.

Les opérations de remise en état du pavage des villes sous leur autorité se raréfient. Même en Touraine, les initiatives sont exceptionnelles, hantise des seigneurs hauts justiciers oblige. Enune vaste opération de remise en état des pavés est décidée. Enfin, le travail ayant été effectué, il doit de toute façon être rétribué.

Ce succès est cependant tout relatif pour les trésoriers de France. Lassée des contentieux incessants, elle finit par changer de tactique. Les élus et les magistrats des bailliages et présidiaux souhaitent exercer la voirie? Devant les résultats décevants de cette méthode, ils décident en de réformer en profondeur le système de délégation de pouvoir, en se faisant représenter dans les provinces par des commis voyers plus dociles, opérant dans des circonscriptions moins étendues.

Dans les cahiers de doléances deles lamentations au sujet de la médiocrité des chemins sont innombrables. En effet, la transformation amorcée du bureau des finances en un corps de spécialistes de la voirie resta partielle. De même, le recrutement des voyers aurait dû répondre à des critères plus stricts. Mais sans doute aurait-il été trop dur pour les officiers de renoncer à leurs prérogatives fiscales et domaniales, qui symbolisaient un passé grandiose.

Ponts et chaussées. Supplément à la série E, Le Mans,p. Tours, CCf. Angers, BBf. Calvados, 4C Dans le bassin supérieur, seuls les maîtres des eaux et forêts étaient compétents. Son histoire, sa fonction, Paris,p. Cher, C 1 Tours, BB 27, f. Tours, BB 29, f. Tours, BB 66, f. Traversée des fleuves et des ruaux du Moyen Age à nos jours.

Tours, Musée des Beaux-Arts, 16 décembre - 11 février Par la suite, les lois prohibitives mises en place par le ministre auraient non pas mis fin aux procédés malhonnêtes, mais les auraient rendus plus difficiles.