Regime colon douloureux

Prochaine vidéo. Le syndrome du côlon irritable aussi appelé syndrome de l'intestin irritable SIIcolite muqueuse ou intestin nerveux est un désordre du système digestif qui peut provoquer des douleurs abdominales, des selles anormales une constipation en alternance avec une diarrhée ainsi qu'une susceptibilité à la fibromyalgie, la fatigue chronique, la migraine, la basse pression et l'hypoglycémie.

Toutefois, le diagnostic est difficile, car les signes physiques caractérisés par l'absence de réaction inflammatoire ne sont pas détectés par la radiographie, l'endoscopie et les tests de laboratoire.

Les causes de ce syndrome sont encore méconnues; certains cas résulteraient d'une infection bactérienne au niveau gastro-intestinal tandis que d'autres seraient associés au déséquilibre de la flore intestinale.

Il y a consensus autour de la théorie selon laquelle les repas en général et le stress sont des déclencheurs de douleurs intestinales chez les gens qui souffrent de ce trouble.

Regime colon douloureux

Les fibres solubles ont très souvent un effet calmant sur le tube digestif, tandis que la version insoluble semble stimuler les contractions intestinales qui sont fréquentes avec le syndrome du côlon irritable. Misez sur :. Ils ralentissent la digestion et causent des spasmes du système digestif. Le mot le dit, ces denrées provoquent des gaz! Bien que les réactions digestives varient d'une personne à l'autre, certains ingrédients ont la réputation d'être incommodants pour les personnes qui sont affectées par le côlon irritable :.

Ces bonnes bactéries maintiennent la flore intestinale et luttent contre les mauvaises bactéries dans le corps. Nos intestins abritent plus de milliards de bactéries, la majorité favorisant la santé et la digestion. Il est donc important de limiter la consommation et notamment celle des choux brocoli, chou, navet, chou de Bruxelles, chou-fleur.

Les légumes crus sont plus irritants que les légumes cuits. Enfin, les épices sont à limiter. Sauf avis contraire de votre part, vos coordonnées pourront être conservées par Société du Figaro et utilisées à des fins de prospection commerciale.

Actualité Santé Nutrition pratique Syndrome du côlon irritable Quel régime alimentaire adopter? On connaît un peu mieux les facteurs déclenchant ou aggravant : le stress, par exemple, ne serait pas une cause comme on a l'a cru mais un facteur aggravant. Mais Quant au facteur alimentaire, aussi stupéfiant soit-il, c'est encore une zone d'ombre. Dire "ce n'est pas une maladie", n'est qu'à moitié rassurant pour les personnes sujettes au SII. Voilà une forme de "déni" embarrassante.

D'autant plus que puisqu'il n'y a pas "maladie", il n'y a pas encore de traitement spécifique, pas de solution franche. Ces symptômes étant variés, le médecin, puise dans les antispasmodiques, les anti-nauséeux, anti-diarrhéiques, laxatifs, antibiotiques Les effets indésirables prononcés de ces médicaments "de confort" n'arrangent pas la situation à la longue, au contraire : les ballonnements redoublent, la flore intestinale déjà irritée ne s'en remet pas, l'intestin perd de sa motilité, le côlon s'enflamme, ne sait plus fonctionner seul c'est le cas dans "la maladie des laxatifs"le système immunitaire s'affaisse, sans parler des risques d'arrêt cardiaque Cf.

Il y a pourtant quelques remèdes naturels qui vous permettront de diminuer rapidement et nettement vos douleurs. Lire aussi Un probiotique pour l'intestin irritable. De nombreuses "bio" thérapies peuvent apporter un soulagement et éviter le recours systématique à ces médicaments aux effets pernicieux. Gemmothérapie, massothérapie, naturopathie Sans entrer dans le détail des utilisations faciles à trouverretenons :.

Si vous aimez préparer vous-mêmes vos tisanes, pensez aux tisanes à base de plantes amères! Drainantes, dépuratives, anti-inflammatoires, antispasmodiques chardon-Marie, camomille, curcuma Ces remèdes ou thérapies ne sont pas à négliger mais elles ne résoudront rien si l'on ne change pas radicalement ses habitudes alimentaires.

Le remède est une fois de plus dans l'assiette. Ce changement alimentaire n'est pas simple, vous allez voir, mais grâce aux instructions de Sue Shepperd c'est possible.

C'est même la seule solution pour sortir de l'enfer du SII. Les aliments impliqués dans ce syndrome de l'intestin irritable ne sont pas les mêmes pour tous mais tous contiennent des glucides!

De quoi s'agit-il? Il s'agit en fait de sucres à chaînes courtes dont la particularité est d'être difficilement digestibles.

Du coup ces sucres parviennent parfois quasi intacts dans l'intestin où ils pourrissent. Les bactéries-hôtes s'en nourrissent, les fragmentent, les fermentent.

Augmentation mammaire est-ce douloureux nombril

D'où une distension du côlon et la production de gaz, premier symptôme du SII, qui entraîne des ballonnements, etc. Chez certaines personnes les intestins sont irrités par la plupart de ces sucres, chez d'autres par une partie seulement, voire un seul sucre qui suffit à déclencher cette fermentation malvenue et le degré d'irritabilité dépend des doses. La variabilité des symptômes et de l'intensité du SII s'explique ainsi. Pourquoi cette fermentation chez certains et pas chez d'autres?

Les bactéries du microbiote intestinal la flore seraient plus actives chez ces personnes, ou une hypersensibilité de l'intestin serait en cause. Des expériences ont montré que les personnes atteintes de SII ressentent plus vite et plus fort une gêne lors de la distension du côlon. Ce ne sont que des hypothèses mais elles laissent entrevoir un problème de plus profond : en cas de SII le cerveau n'interprète plus de la même façon les signaux que lui envoient les cellules intestinales.

On dit que "la santé commence par les intestins". La médecine traditionnelle chinoise précise que le côlon est le "grand épurateur" chargé d'évacuer ce que nous avons absorbé et ce que nous n'avons pas assimilé, aliments ou émotions Le SII n'est qu'une panne du "grand épurateur", l'irritabilité intestinale impactant l'observation scientifique l'indique le stress émotionnel et vice-versa.

Cette exploration passionnante apportera peut-être un jour des solutions simples. En attendant, ça reste compliqué C'est une vraie ribambelle de sucres, qui se cachent dans toute notre alimentation, à l'exception des viandes, des oeufs, et des noix sauf pistache et noix de cajou.

Mais la liste des ennemis potentiels est assez fournie comme ça Facile à dire, mais dans la pratique, c'est le casse-tête : la plupart de ces aliments, à l'instar de l'oignon, sont des basiques de notre alimentation occidentale.

Regime colon douloureux

Ou de l'alimentation végétarienne les sources de protéines légumineuses! Ce n'est pas un hasard si le SII est si fréquent Chacune, chacune peut identifier les aliments qui irritent ses intestins et les éliminer.

Eliminez en priorité de votre alimentation : le lactose le manque de lactase, l'enzyme servant à sa digestion, est répandu dans la populationles oligosaccharides connus sous le terme de "FOS"fructo-oligosaccharides oignon, ail, inuline, blé Cette recherche de la diète idéale n'a pas la simplicité d'un régime de masse aussi vertueux ou efficace soit-il dans d'autres cas. Une alimentation "sans gluten", par exemple n'est pas adaptée le blé est en cause mais pour ses fructans. Une fois cette alimentation "sur-mesure" définie il faut encore s'y tenir sans trop s'en écarter.

C'est bien fastidieux, mais cette méthode peut rapidement apporter un mieux dans le cas d'un SII. Et qui peut le plus peut le moins : les personnes souffrant "seulement" de "troubles digestifs fonctionnels" le pré-SII Ce ne sont parfois que quelques aliments ou mauvaises habitudes stressantes et "gonflantes" à éliminer : manger vite sans mastiquer, mâcher des chewing-gums, boire à la paille l'aérophagie, comme le stress, aggrave les troubles.

Un régime efficace contre la douleur du colon irritable

Pour les personnes les plus atteintes c'est "moins pire" que de souffrir à vie, mais le niveau de contrainte élevé réduit les chances de réussite de la démarche, surtout si l'on est pas entouré. Hallux Valgus, arrêtons le massacre! Hémorroïdes : l'automédication qui marche.